25 meilleures choses à faire à Riga (Lettonie)

La capitale de la Lettonie est la plus grande ville des trois États baltes et abrite le tiers de sa population totale.

La vitalité juvénile de Riga transparaît dans sa vie nocturne trépidante, ses lieux de restauration branchés et sa scène alternative florissante.

Riga a une histoire passionnante à découvrir, en tant que membre de la Ligue hanséatique médiévale, et une ville qui a vécu sous la domination suédoise, polonaise, de l'empire russe, soviétique et nazie.

Le vieux centre, Vecrīga, est un site du patrimoine mondial classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, avec ses rues labyrinthiques, ses églises médiévales et ses halls de guilde.

Et lorsque Riga a dépassé ses murs médiévaux au tournant du XXe siècle, il y a eu un élan spectaculaire de créativité qui a laissé la ville avec plus de 800 bâtiments Art nouveau, plus que toute autre ville du monde.

Explorons les meilleures choses à faire à Riga:

1. Vecrīga

Vecrīga "width =" 1000 "height =" 667 "srcset =" http://foutouriste.online/wp-content/uploads/2019/08/25-meilleures-choses-a-faire-a-Riga-Lettonie.jpg 1000w, https://cdn.thecrazytourist.com/ wp-content / uploads / 2018/05 / Vecrīga-300x200.jpg 300w, https://cdn.thecrazytourist.com/wp-content/uploads/2018/05/Vecrīga-768x512.jpg 768w "data-lazy-tailles paresseuses" = "(largeur maximale: 1000px) 100vw, 1000px" /><p class=Source: meunierd / Shutterstock.com

Vecrīga

Le vieux centre de Riga sur la rive droite de la rivière Daugava est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les rues et les rues les plus anciennes de Riga sont pavées de rues pavées et de rues animées.

Vecrīga regorge de restaurants, de discothèques, de galeries d'art et de musées.

Dans un café, vous devez commander le dessert nommé d'après Vecrīga, à base de pâte à choux fourrée de crème au lait caillé et à la vanille et saupoudrée de sucre glace.

Rozena iela est une rue si étroite que vous pouvez toucher les deux côtés en marchant, tandis que la vénérable rue Skārņu abrite un marché d'artisanat où vous pourrez vous procurer un souvenir de bon goût.

Les grands et petits halls de guilde remontent à l'époque où Riga était une ville hanséatique prospère, faisant le commerce de l'Europe baltique et du nord-ouest.

Vecrīga a perdu un tiers de ses monuments historiques au cours de la Seconde Guerre mondiale, mais beaucoup ont été reconstruits après l'indépendance en 1990.

2. Architecture Art Nouveau

Architecture Art Nouveau

Source: Shutterstock

Architecture Art Nouveau

Riga est un pays des merveilles de l’Art nouveau, avec plus de 800 bâtiments, un tiers du stock de la ville, datant des années de pointe du mouvement du début du XXe siècle.

Il s’agit de la plus grande collection d’architecture Art nouveau au monde, facile à identifier grâce à ses portes et fenêtres incurvées, ses reliefs floraux abondants, ses sculptures féminines, ses gargouilles fantaisistes ou ses images nationalistes romantiques.

La raison de cette prolifération de l’Art nouveau est que Riga avait un boom financier et avait besoin de maisons à la mode pour une bourgeoisie en croissance lorsque le mouvement était florissant.

La plupart de ces résidences se trouvent donc dans le nouveau quartier «Centrs», au nord et à l'est de Vecrīga, au-delà des anciens murs.

Nous avons quelques exemples sur cette liste, mais l’un des chefs-d’œuvre se trouve aux rues 10a et 10b de la rue Elizabetes, par «Riga’s Gaudí», Mikhail Eisenstein.

3. Place de la mairie

Place de la mairie

Source: Shutterstock

Place de la mairie

Debout sur la place de la mairie de Riga et regardant la mairie et la maison des têtes noires, il est ahurissant de penser que ces monuments ont un peu plus de 20 ans.

La reconstruction est sans couture, et la place a une grandeur digne d'une capitale.

Un bâtiment soviétique des années 1970, sombre et trapu, qui abritait comme un pouce endolori à côté de la Maison des points noirs, abritait jusqu'à récemment le Musée de l'occupation.

La statue de Roland, représentant un chevalier mythologique, est une signature des villes allemandes historiques, symbolisant les privilèges médiévaux de la ville.

Gardez également les yeux rivés sur la présence d’un modeste marqueur de pierre dans le sol, enregistrant l’emplacement du premier arbre de Noël décoré au monde, érigé par la Confrérie des points noirs en 1510.

4. Maison des points noirs

Maison des points noirs

Source: Shutterstock

Maison des points noirs

La pièce de résistance sur la place de la mairie est sans aucun doute la magnifique Maison des têtes noires, construite pour la première fois pour une association de marchands et d’armateurs célibataires dans les années 1330.

Ce bâtiment en briques richement décoré était un point central pour les affaires et le commerce à Riga pendant les années hanséatiques.

Et comme ils étaient célibataires, les Blackheads étaient connus pour donner vie à la société de Riga, organiser des fêtes et des célébrations.

Le bâtiment a été modifié aux XVIe et XIXe siècles avant d’être détruit lors d’un bombardement allemand en 1941. La reconstruction n’a eu lieu qu’après la période soviétique et a été achevée en 1999. Vous pouvez entrer du mardi au dimanche. se renseigner sur les points noirs et l'histoire du bâtiment.

Les voûtes du sous-sol sont d'origine et datent du XIVe siècle, tandis que la salle des fêtes et la collection d'argenterie antique sont à ne pas manquer.

5. rue Albert

Rue Albert

Si vous avez peu de temps pour dénicher les merveilles de l’Art nouveau de Riga, vous en trouverez de nombreux sur Albert Street, qui est comme une galerie d’architecture en plein air.

Une des nombreuses choses surprenantes sur Albert Street est la rapidité avec laquelle ces bâtiments ont été construits.

L'artère a pris son apparence inimitable en l'espace de sept ans, de 1901 à 1908, et huit de ses bâtiments sont classés monuments historiques de la Lettonie.

Une grande partie de la rue est l'œuvre de l'architecte russe Mikhail Eisenstein, avec une mention spéciale pour Konstantīns Pēkšēns et son protégé Eižens Laube.

Les incontournables sont les monuments classés aux 2, 2a, 4, 6, 8, 11, 12 et 13. Prenez le plus de temps possible pour apprécier les reliefs et les sculptures sur les façades, portant les motifs nationalistes romantiques et les figures mythologiques étaient une caractéristique de l'Art Nouveau.

6. Trois frères

Trois frères

Source: Shutterstock

Trois frères

Aux 17, 19 et 21 de la rue Mazā Pils, se dresse le plus ancien complexe de maisons de Riga datant du XVe siècle.

La façade la plus ancienne est non. 17, qui associe gothique et Renaissance dans son pignon en corne et dans l'arc en ogive de son portail.

Peint en jaune pâle, le n ° 19 date du milieu du XVIIe siècle et allie la Renaissance au design maniériste néerlandais.

Le portail classique distingué ici est plus récent et a été construit en 1746. Ce bâtiment abrite le musée de l’architecture de Lettonie, si vous êtes curieux.

Enfin, le non mince. 21 est une demeure baroque de la fin du XVIIe siècle avec un pignon courbé et fluide.

7. Monument de la liberté

Monument de la liberté

Source: Shutterstock

Monument de la liberté

À l’est de Vecrīga, ce monument solennel rappelle les soldats tués au cours des combats contre les forces soviétiques au cours de la guerre d’indépendance de la Lettonie (1918-1920). S'élevant à 42 mètres de haut, le monument de la liberté (1935) est construit en granit rouge et en travertin. Il est coiffé d'une sculpture en cuivre de la Liberté tenant trois étoiles d'or.

Ce monument reste la pièce maîtresse des cérémonies de commémoration officielles dans la ville.

Si vous vous approchez de la base, vous trouverez 13 groupes de reliefs qui enregistrent des héros nationaux, des allégories, des images de la culture lettone et des moments cruciaux de l’histoire de la nation, tels que la révolution russe de 1905 et la guerre d’indépendance.

8. Parcs Bastejkalna

Parcs Bastejkalna

Source: Shutterstock

Parcs Bastejkalna

Le parc autour du Monument de la Liberté s'étend des deux côtés du Pils Ptas Kanāls (canal), qui serpente le long du vieux fossé de Riga.

Jusqu'en 1856, cette zone surélevée était le site des fortifications orientales de Riga et son nom se traduit par «Bastion Hill». Au cours du XIXe siècle, un digne boulevard, des lampes à gaz, des sculptures, des parterres de fleurs classiques et une cascade artificielle ont été aménagés sur la colline, tandis que de jolis ponts en fer forgé traversaient le canal.

Les bâtiments resplendissants adjacents au parc, comme l'Opéra national de Lettonie et l'Université de Lettonie, contribuent tous au sens de la cérémonie.

Regardez le soleil descendre de la colline et longer le canal pour voir les canards, les cygnes et les castors.

9. Marché central de Riga

Marché central de Riga

Source: EvijaF / Shutterstock.com

Marché central de Riga

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO de Riga, le marché central de Riga est l’un des marchés les plus vastes et les plus visités d’Europe de l’Est.

Jusqu'à 100 000 clients entrent dans ses pavillons chaque jour.

Le bâtiment est une merveille en soi, construit dans la seconde moitié des années 1920 et transformant les hangars allemands en zeppelin en pavillons.

Ces bâtiments titanesques sont situés sur la Daugava, juste au sud de Vecrīga, et chacun a sa propre spécialité, qu’il s’agisse de spécialités gastronomiques, de poisson, de viande, de produits laitiers ou de légumes.

Il y a aussi des stands à parcourir à l'extérieur, tandis que les anciens entrepôts (Spikeri) ont été transformés en une zone d'art et de divertissement à la mode.

Certains bonbons qui peuvent vous faire sortir de votre zone de confort sont les anguilles fumées, le Rupjmaizes kārtojums (un dessert stratifié à base de pain de seigle) et la pâte de chanvre.

10. Cathédrale de Riga

Cathédrale de Riga

Source: Roman Babakin / Shutterstock.com

Cathédrale de Riga

Symbole durable de Riga, la «cathédrale du dôme» est le siège de l'archevêque de l'Église évangélique luthérienne de Lettonie.

Le bâtiment a été modifié à plusieurs reprises depuis sa construction sur la rive droite de la rivière Daugava au début du XIIIe siècle.

Comme toutes les églises de Vecrīga, la cathédrale a un coq qui pèse 86 kg et qui sert de girouette.

Une version plus ancienne est exposée dans le charmant cloître roman de la cathédrale, l’une des parties les plus anciennes du bâtiment.

Au XVIe siècle, l'orgue à tuyaux en forme de dôme était le plus grand au monde, mais fut détruit dans un incendie en 1547. L'instrument actuel est doté d'un merveilleux coffret en bois sculpté et fut installé par la société Walcker Orgelbau au début des années 1880 avec 6718 des tuyaux.

11. porte suédoise

Porte suédoise

Source: Shutterstock

Porte suédoise

Au Moyen Âge, Riga était protégée par un puissant mur avec 20 tours et un fossé de 90 mètres de large qui deviendrait plus tard le Pilstas Kanāls.

Parmi les huit portes qui contrôlaient l'entrée dans la ville, le seul survivant est la porte suédoise.

Ce fragment s’est prolongé jusqu’au XXIe siècle parce qu’il a été transformé en appartement après être devenu obsolète lors de la construction des bastions de la ville au XVIIe siècle.

Son locataire était le bourreau de la ville qui, selon la tradition, déposerait une rose rouge sur le rebord de la fenêtre le matin d'une exécution.

Le tronçon de mur de la rue Torņa a été restauré pendant l'occupation soviétique.

12. Église Saint-Pierre

Eglise St Pierre

Source: Shutterstock

Eglise Saint-Pierre

La tour de 123 mètres de cette église luthérienne fait partie intégrante de la silhouette de Vecriga.

L’église Saint-Pierre a été construite au début du XIIIe siècle, mais elle a connu deux autres phases de construction aux XVe et XVIIe siècles, lui laissant un mélange de styles architecturaux allant du roman au baroque.

Il ne reste pas grand-chose du premier bâtiment, mais vous pouvez trouver des traces dans la nef extérieure et sur quelques-uns des piliers.

On peut affirmer que la tour de l'église avait un passé difficile: la tour gothique du XVe siècle s'est effondrée en 1660. Son remplacement, à partir de 1690, a été détruit par la foudre en 1721. Plus tard, la tour a été incendiée pour être rénovée lors de la Seconde Guerre mondiale. dans les années 1960.

Lors de la dernière reconstruction, un ascenseur a été installé. Il vous conduit à la deuxième galerie, à une hauteur de 72 mètres, pour une meilleure vue de Vecrīga.

13. Opéra et ballet national de Lettonie

Opéra et ballet national de Lettonie

Source: Shutterstock

Opéra et ballet national de Lettonie

Mieux connu lorsque l’autoditorium se remplit pour des spectacles en soirée, l’Opéra et Ballet national de Lettonie est un théâtre néoclassique datant de 1863. Le lieu est plus ancien que l’Opéra national de Lettonie, fondé en tant que situation en 1912 et qui a dû attendre après le Première guerre mondiale: le Hollandais volant de Wagner en 1919. Les intérieurs resplendissants ont été réalisés par le studio d’August Volz, qui a également conçu la statue de Roland et des sculptures allégoriques sur la façade de la Maison des points noirs.

Les amateurs de culture ne peuvent pas refuser une nuit de Faust, Die Fledermaus ou Madame Butterfly, alors consultez les listes quand vous êtes en ville et rejoignez la foule impeccablement vêtue.

Il est intéressant de noter que Wagner a été directeur musical du Deutsches Theater, précurseur de l'Opéra national, pendant quelques années à la fin des années 1830.

14. Musée Art Nouveau

Musée Art Nouveau

Source: IrinaKorsakova / Shutterstock.com

Musée Art Nouveau

Konstantīns Pēkšēns, l’une des stars du mouvement Art nouveau de Riga, a conçu et vécu cet immeuble de la rue Albert au début du XXe siècle.

En 2009, l’intérieur de son appartement a retrouvé son aménagement et sa décoration de 1903.

Sur la façade du bâtiment, recherchez les motifs originaux inspirés de la faune et de la flore locales, comme les pommes de pin, les aiguilles et les écureuils.

L’escalier en colimaçon est un délice avec ses peintures au plafond captivantes composées par l’éminent peintre letton de l’époque, Janis Rozentāls.

Dans l'appartement, vous pourrez traverser le salon somptueux orné de motifs floraux et la salle à manger bordée de panneaux en bois.

Il y a un mobilier magistral aux lignes fluides, de jolis vitraux et de magnifiques carreaux de faïence que l’on voit le mieux sur le sol de la cuisine.

15. Musée de l'automobile de Riga

Musée de l'automobile de Riga

Source: remzik / shutterstock.com

Musée de l'automobile de Riga

Le musée national de l'automobile de Riga a rouvert ses portes en 2016 après une transformation de trois ans.

Si vous aimez les voitures classiques ou si vous êtes intrigués par un artefact soviétique, le musée ne manquera pas de retenir votre attention pendant une heure ou deux.

Depuis l'occupation soviétique, vous pouvez voir des modèles de Volga, Moskvich et Zigouli, ainsi qu'une voiture blindée ZIS-115 conçue pour Josef Stalin et une voiture de ville Lincoln Continental 53A offerte à Leonid Brejnev par Nixon au début des années 70.

Ne manquez pas la réplique de la voiture de type D d'Auto Union Racing, construite par la société qui deviendra plus tard Audi.

Également de l'ouest, vous pouvez admirer une Jaguar Mk. 2, une Rolls-Royce Silver Wraith et une Mercedes-Benz 220 SE, toutes en parfait état.

16. maison de chat

Chat maison

Source: eFesenko / Shutterstock.com

Chat maison

Un bâtiment à voir de l'extérieur pendant que vous naviguez dans Vecrīga, la Cat House est une maison Art nouveau d'inspiration médiévale située dans la rue Meistaru.

Il a été conçu par l'architecte Friedrich Scheffel pour un riche négociant letton et tire son nom des chats au cuivre qui se tiennent sur les tourelles d'angle.

L’histoire raconte que ces chats ont été conçus avec l’arrière-plan tourné vers la Maison de la Grande Guilde de Riga en raison d’une rancune que le propriétaire letton tenait pour ne pas avoir été autorisée à entrer dans la Grande Guilde, principalement allemande.

Après un procès, les chats ont été renvoyés dans le bon sens et le propriétaire a été admis dans la guilde.

17. jardin de vrmanes

Värmanes Garden

Source: vvoe / Shutterstock.com

Värmanes Garden

À l'est des parcs Bastejkalna et en face du bâtiment principal de l'université de Lettonie, le jardin Vērmanes est le deuxième jardin public de Riga.

Il tire son nom de Anna Gertrud Wöhrmann, une veuve prussienne qui apporta la terre et les fonds pour le parc dans les années 1810.

Auparavant, cette partie de la ville avait été incendiée par la ville en prévision d'une attaque de Napoléon qui ne serait jamais arrivée.

L'un des rares monuments solennels du parc est un obélisque en son honneur, accompagné d'une élégante fontaine représentant les quatre saisons et d'un ensemble de lions en pierre.

Le parc possède des jardins et des arbres exotiques, une aire de jeux pour les plus petits, des cafés de saison, des personnes jouant aux échecs et une scène extérieure pour des spectacles de musique et de danse en été.

18. Cathédrale de la Nativité du Christ

Cathédrale de la Nativité du Christ

Source: Shutterstock

Cathédrale de la Nativité du Christ

La cathédrale de la communauté orthodoxe de Riga est un bâtiment néo-byzantin émouvant commencé en 1876 lorsque la Lettonie faisait partie de l’empire russe.

Vous ne pouvez pas manquer ce dôme central doré ostentatoire.

Le tsar Alexandre II a fait don à la cathédrale de 12 cloches, qui nécessitaient la construction d'un clocher séparé.

Ces cloches ont été fondues au début des années 1960 sous l'occupation soviétique, lorsque la cathédrale est devenue la Maison de la connaissance de la République.

A cette époque, le dôme était utilisé comme planétarium, tandis que les crucifix étaient abattus et qu'une iconostase inestimable était détruite.

Les travaux de restauration ont commencé à la fin des années 90 et se poursuivent aujourd'hui, permettant ainsi à l'iconostase et à son intérieur de retrouver leur splendeur passée.

19. Musée de l'occupation

Musée de l'occupation

Source: Alex Tihonovs / Shutterstock.com

Musée de l'occupation

Lors de la rédaction de cet article, le musée de l'occupation, l'une des principales attractions culturelles de Riga, a été temporairement transféré dans l'ancien bâtiment de l'ambassade des États-Unis à Raiņa Bulvāris.

S'appuyant sur une immense archive audiovisuelle et une réserve d'objets, le musée retrace la période souvent sombre de 1940 à 1991, lorsque la Lettonie a succombé sous le joug de l'URSS, puis des nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale, puis de nouveau de l'URSS.

Il existe des récits poignants mais instructifs sur les difficultés des goulags de Sibérie, les purges des nationalistes lettons après la Seconde Guerre mondiale et la déportation et l'assassinat de Juifs lors de l'Holocauste.

Sur la rue Brīvības, l’attraction sœur est consacrée à l’histoire des opérations du KGB en Lettonie, dans un ancien bâtiment du KGB dont les cellules de prison sont intactes.

20. Musée national d'art letton

Musée national d'art letton

Source: MaraZe / Shutterstock.com

Musée national d'art letton

Pour une introduction édifiante à l'art letton des XIXe et XXe siècles, dirigez-vous vers le musée national d'art letton récemment rénové.

Cette impressionnante salle historiciste est l'œuvre de l'architecte allemand balte Wilhelm Neumann et achevée en 1905. À l'époque, il s'agissait du premier lieu de musée construit à cet effet dans tous les États baltes.

Le musée a été fermé pendant la majeure partie de cette décennie, devenant la pierre de touche culturelle de Riga depuis sa réouverture.

Sur deux étages, vous pourrez vous familiariser avec les stars de l'art letton, comme l'expressionniste Johans Valters, l'artiste Art nouveau Janis Rozentāls et le peintre paysagiste Janis Rozentāls.

Il y a des expositions temporaires au sous-sol et vous pouvez monter sur la terrasse du toit pour explorer la ville.

21. Musée de l'histoire de Riga et de la navigation

Musée De L'Histoire De Riga Et De La Navigation

Source: lindasky76 / Shutterstock.com

Musée De L'Histoire De Riga Et De La Navigation

La salle du chapitre de la cathédrale du Dôme abrite le plus ancien musée de Lettonie.

La collection a été créée au milieu du XVIIIe siècle par le médecin de Riga, Nikolaus von Himsel.

Après son décès à un jeune âge, ses biens ont été donnés à la ville par sa mère en 1773 et ont trouvé une résidence permanente dans la salle du chapitre.

L'architecture de ce monument remonte au XIIIe siècle dans la galerie aux voûtes d'arêtes, tandis que la salle des colonnes regaliste date de 1778. La collection s'est enrichie au fil des ans et rappelle chaque étape de la vie de Riga, comme son époque de port hanséatique. au Moyen Âge et les occupations polonaises et suédoises des XVIe et XVIIe siècles.

Parmi les nombreux objets fascinants figurent des cartes historiques, des instruments de navigation, des vêtements, des ustensiles de tous les jours, de la porcelaine d'argent et des gravures anciennes représentant la ville.

22. Musée ethnographique en plein air

Musée ethnographique en plein air

Source: Shutterstock

Musée ethnographique en plein air

Ce musée de style skansen est situé sur la rive est du lac de Jugla, à 30 minutes en voiture du centre-ville.

C’est une attraction à ne pas manquer si vous voulez en savoir plus sur la culture lettone.

Ici, 118 bâtiments traditionnels des quatre provinces lettones ont été transportés sur ce site et reconstruits avec soin.

La plus ancienne remonte aux années 1600 et la plus récente date des années 1930.

Le musée est le seul endroit du pays où vous pouvez opposer les différences culturelles entre les provinces de Kurzeme, Latgale, Vidzeme et Zemgale.

Dans ces bâtiments, vous apprendrez à connaître les méthodes ancestrales de soin de soi dans les saunas, découvrez des exemples de tissage traditionnel, parcourez un arsenal d'outils pour les métiers historiques, fabriquez votre propre poterie, fabriquez des pièces de monnaie, goûtez à la cuisine lettone classique et découvrez sur les fêtes saisonnières lettones.

Fondé en 1824, le musée est situé sur 87 hectares de pinède et possède des pistes de ski de fond en hiver.

23. Musiciens de la ville de Brême

Musiciens de la ville de Brême

Source: Shutterstock

Musiciens de la ville de Brême

Une sculpture amusante sur la rue Skārņu est la sculpture du conte de fées des frères Grimm, les «Musiciens de la ville de Brême». L’histoire parle de quatre animaux domestiques vieillissants, un âne, un chien, un chat et un coq, qui craignent d’être abattus. Fuyez à Brême pour devenir musiciens.

Cependant, ils n'arrivent jamais aussi loin, car sur le chemin, ces bestioles effrontées arnaquent une bande de voleurs et s'emparent de leur maison.

Le monument de Riga, offert par Brême en 1990, aurait également une connotation politique en tant que signe de tête de la Perestroïka de Gorbatchev.

C’est supposé avoir de la chance de toucher le visage de chaque animal en séquence, et vous pouvez voir où le bronze a été polis par des millions de mains au cours des 28 dernières années.

24. Jūrmala

Jūrmala "width =" 1000 "height =" 750 "srcset =" http://foutouriste.online/wp-content/uploads/2019/08/1567234916_531_25-meilleures-choses-a-faire-a-Riga-Lettonie.jpg 1000w, https://cdn.thecrazytourist.com/ wp-content / uploads / 2018/05 / Jūrmala-300x225.jpg 300w, https://cdn.thecrazytourist.com/wp-content/uploads/2018/05/Jūrmala-768x576.jpg 768w "data-lazy-tailles par la = "(largeur maximale: 1000px) 100vw, 1000px" /><p class=Source: Shutterstock

Jūrmala

En été, vous pourrez prendre un train de banlieue de la gare centrale de Riga à la station balnéaire de Jūrmala.

Les services partent toutes les 30 minutes sur la ligne Riga-Tukums et mettent environ 30 minutes pour atteindre leur destination.

Vous saurez pourquoi vous avez fait le voyage quand vous arrivez.

La plage de Jūrmala, longue de 33 km, est bordée de sable de quartzite blanc immaculé, parfois précédée de bâtiments de style Art nouveau en bois.

Chaque année, six des zones de baignade de Jūrmala reçoivent le drapeau bleu et sont tracées entre forêts de bouleaux et de pins.

Cela vaut la peine de descendre en dehors de la saison estivale, car vous pouvez chercher des morceaux d’ambre laissés sur la plage au printemps et en automne.

Jūrmala était une escapade de choix pour l'élite communiste au milieu du XXe siècle. Nikita Khrushchev et Leonid Brezhnev étaient tous deux des habitués.

25. baume noir de Riga

Baume Noir de Riga

Source: dimbar76 / Shutterstock.com

Baume Noir de Riga

Si un souvenir est entièrement letton, c’est le Black Balsam, une liqueur amère mais légèrement sucrée élaborée en fûts de chêne.

Deux millions de bouteilles sont produites chaque année et exportées vers 30 pays.

La boisson a été formulée en 1752 par le pharmacien Abraham Kunze, comme une sorte de tonique réparateur.

Un total de 24 baies, racines, herbes, fleurs et huiles essentielles vont dans chaque bouteille en céramique de Black Balsam, et si vous voulez l’essayer, il existe une quantité incroyable de préparations disponibles.

La plupart du temps, vous le verrez dans des cocktails ou en tant que mixeur avec de la vodka, du schnaps ou de l'akvavit.

Mais les gens vont aussi boire du Black Balsam avec du café, du thé, des boissons non alcoolisées froides et même l’utiliser comme garniture de crème glacée.