30 joyaux cachés étonnants dans l'Iowa

Voisin du Wisconsin, de l'Illinois, du Missouri, du Nebraska, du Dakota du Sud et du Minnesota, l'Iowa est un État du Midwest américain qui est bordé par le Mississippi, à l'est et à l'ouest. La ressemblance particulière du drapeau de l’État avec le drapeau de la France est due à l’influence française dans la ville à l’époque coloniale.

Avec la capitale, Des Moines, et la plus grande ville du pays, l’Iowa est considéré comme l’un des États les plus vivables du pays en termes de sécurité.

Surnommé le Hawkeye State, l'Iowa tire son nom de la tribu amérindienne connue sous le nom de peuple Ioway.

Apparemment anormal, l’État a beaucoup de diversité culturelle à partager avec le monde. Par exemple, Britt, une ville de l’Iowa, accueille la Convention nationale annuelle des hobo, dédiée aux voyageurs américains.

Il est intéressant de noter que les fans de Star Trek doivent savoir que l’Iowa est le futur lieu de naissance de James T. Kirk, le capitaine du vaisseau spatial USS Enterprise, qui sera apparemment né dans cet État le 22 mars 2228!

Berceau du plus grand événement de cyclotourisme (RAGBRAI) au monde, l’État ne restera certainement pas une simple escale dans votre tournée vers une destination plus intéressante une fois que vous aurez découvert les incroyables trésors cachés de l’Iowa.

1. Maison gothique américaine, Eldon

Maison gothique américaine, Eldon

Source: Joe Taylor Cinema / Shutterstock

Maison gothique américaine, Eldon

American Gothic, un tableau de Grant Wood, connu pour ses illustrations du Midwest américain rural par ses peintures, est peut-être l'une des œuvres d'art les plus reconnaissables du XXe siècle.

La peinture classique représente un paysan debout à côté d'une femme (sa fille ou sa femme) vêtues de vêtements imprimés coloniaux américains du XIXe siècle et se tenant devant une maison: la maison gothique américaine!

Bien que Wood ait vu la maison une seule fois dans sa vie, la maison gothique américaine fut la principale inspiration de sa peinture de 1930. Détenue à l'origine par Charles Dibble, un résident d'Eldon qui vivait ici avec son épouse et ses huit enfants, la maison «Dibble» est connue pour son design classique, le gothique Carpenter et les fenêtres gothiques qui ornent le niveau supérieur – apparemment, la motivation du «gothique américain». . "

La maison a été donnée à la State Historical Society of Iowa en 1991 par le dernier propriétaire, Carl Smith.

2. Le jour où le mémorial de la musique est mort, Clear Lake

Le jour où la musique est morte Memorial, Clear Lake

La source: jjandames / Flickr

Le jour où la musique est morte Memorial, Clear Lake

Le 3 février 1959 sera à jamais considéré comme l’un des jours les plus sombres de l’histoire de la musique pour l’Amérique et le reste du monde.

Buddy Holly, J.P. «The Big Bopper» Richardson, et Ritchie Valens participaient à la tournée «Winter Dance Party» dans le Midwest américain par temps froid et rigoureux. Holly, incapable de supporter les conditions météorologiques et la grippe qui en résultait, décida de noliser un avion alors qu'ils s'arrêtaient pour se rendre à Clear Lake.

Holly, ainsi que Richardson et Valens, ont embarqué dans un avion léger et inadapté, incapable de manœuvrer dans des conditions météorologiques difficiles. Malheureusement, le pilote a perdu la maîtrise de son avion et l’appareil s’est écrasé dans un champ de maïs à Clear Lake, les ont immédiatement tués.

Don Mclean, célèbre auteur-compositeur-interprète américain, a qualifié cette date de «The Day The Music Died» dans sa célèbre chanson «American Pie».

Alors que le site d'origine de l'accident est un peu plus éloigné, une paire de lunettes géantes, semblable à celle rendue célèbre par Holly, marque un mémorial érigé en l'honneur des artistes.

3. Grotte de la Rédemption du Père Paul Dobberstein, West Bend

Grotte de la Rédemption du Père Paul Dobberstein, West Bend

Source: Lost_in_the_Midwest / shutterstock

Grotte de la Rédemption du père Paul Dobberstein, West Bend

Vous savez que nous promettons tous que nous étudierons intensément le prochain semestre uniquement si Dieu nous laisse passer celui-ci et que nous ne mentirons jamais à nos parents si un mal de dents perfide disparaissait? Eh bien, ces promesses ne sont presque toujours jamais remplies, sauf dans le cas du père Paul Dobberstein.

Immigrant allemand, le père Paul est tombé gravement malade d'une pneumonie, à la suite de quoi il a prié Dieu que s'il le guérissait et le laisse vivre, le père Paul construira un sanctuaire dédié à la Vierge Marie. Le père était un homme de parole et, une fois rétabli, il entreprit de ramasser des centaines et des milliers de pierres rares et précieuses de tout le pays.

La construction de la grotte de la Rédemption a commencé en 1912 et s'est poursuivie pendant 42 ans jusqu'à la mort du père Paul, en 1954. Le chef-d'œuvre de quatre étages et de neuf grottes continue de croître sous la supervision du diacre Gerald Streit.

4. Pont tournant de Lover’s Ling, Columbus Junction

Pont tournant de Lover’s Ling, Columbus Junction

Il était une fois une jeune fille indienne profondément amoureuse d'un soldat. Malheureusement, le soldat est mort au combat. Brisée et découragée, la jeune fille se jeta d'un pont et succomba. Son cadavre reste enterré au bas du pont, tandis que son âme, aimante et attentionnée, veille sur les visiteurs qui traversent le pont.

Construit à l'origine en tonneau en bois rénové en 1886 (certains disent 1880), le pont «Lover’s Leap» a été construit pour permettre un accès facile à Third Street, évitant ainsi le ravin de plus de 80 pieds. Cependant, en raison de problèmes d’instabilité et de sécurité, l’usage du pont piétonnier a été condamné en 1902.

En 1904, le pont a été rouvert avec une meilleure construction. En 1920, Lew et Jesse Tisor, deux frères, marchaient sur les allées qui se balançaient lorsque, soudainement et malheureusement, les planches se sont échappées sous leurs pieds. En un clin d'œil, les deux frères étaient au fond, indemnes et aux pieds!

Bien que le pont ait été reconstruit après l’incident et qu’il soit plus stable que jamais, les légendes disent que la jeune fille indienne surveille toujours tous les passants et s’assure de leur sécurité.

5. Ascenseur Fenelon Place, Dubuque

Fenelon Place Elevator, Dubuque

Source: Nicola Patterson / shutterstock

Fenelon Place Elevator, Dubuque

Le chemin de fer le plus court et le plus raide (auto-proclamé) du monde, Fenelon Place Elevator a été construit en 1882 par J.K. Graves, un riche homme d’affaires, qui trouvait extrêmement pénible de se rendre de son domicile au sommet de la colline à la banque où il travaillait, qui se trouvait au bas de la colline. L'ascenseur était en fait un funiculaire composé d'une voiture en bois montée et descendue par un treuil à vapeur.

Malheureusement, la voiture d'origine a brûlé en quelques années et a été remplacée. Graves a remarqué l’intérêt croissant des habitants et l’a ouvert au public à cinq cents la voiture.

Comme le destin l’a voulu, le funiculaire a été détruit lors d’un autre incendie en 1893, mais cette fois-ci, un groupe de locaux préoccupés et passionnés a fondé la société Fenelon Place Elevator et a commencé à exploiter le téléphérique pour assurer une sécurité adéquate.

Répertorié au registre national des lieux patrimoniaux, l'ascenseur facture désormais 3 USD pour un aller-retour vers la vie imaginaire d'un riche mondain du XIXe siècle.

6. Île Sans Souci, Waterloo

Île Sans Souci, Waterloo

«Sans Souci» signifie «No Worries» en français. Cependant, en 2008, une inondation dévastatrice qui a amené Cedar River à déborder s'est révélée un oxymore pour l'île de Sans Souci, autrefois florissante, à Waterloo, dans l'Iowa.

Nichée au milieu du lac Cedar, l'île Sans Souci est une masse continentale de 100 acres qui constituait une source majeure de bois d'œuvre pour la construction de ponts dans la vallée du Cedar au XIXe siècle. Anciennement connue sous le nom d’île de Merwin, il y avait des chalets et des résidences construits sur l’île. L’île abritait également un hôtel et le premier parcours de golf de Waterloo.

Environ 50 habitants vivaient sur l'île, mais ils ont tous été forcés de quitter leurs propriétés et de s'éloigner en raison des inondations destructrices, et l'île est restée abandonnée depuis.

Bien que l’île soit dépourvue de toute présence humaine, c’est un endroit idéal pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Idéalement, vous pourriez faire le tour de l’île de Sans Souci en une heure environ à pied. Faites-le avant que la ville décide de restaurer l'île une nouvelle fois.

7. Prison de la cage d'écureuil Pottawattamie, Council Bluffs

Prison de cage d'écureuil Pottawattamie, Council Bluffs

Conçues à l’origine par William H. Brown, les prisons rotatives étaient une conception architecturale de cellules de prison du XIXe siècle, qui fonctionnait selon les principes d’une cellule en mouvement, comme un carrousel, qui ne permettait l’accès qu’à une cellule à la fois. chaque niveau. Aussi innovantes soient-elles, les cellules nouvellement développées ont commencé à entraîner des membres écrasés et le décès de détenus qui tentaient de s'immiscer dans la fonction rotative. Cela a conduit à l'abolition des prisons rotatives.

La prison de Pottawattamie, plus connue sous le nom de «prison à cage d'écureuil», est l'une des trois dernières prisons à rotation des États-Unis d'Amérique. La cellule de prison a été construite en 1885 et, contrairement aux autres prisons de cette époque, celle-ci comportait trois niveaux superposés.

Cependant, dans les années 1960, la fonction de rotation des cellules de prison ne fonctionnait plus aussi bien. Ainsi, en 1969, les cellules rotatives n’étaient plus utilisées pour détenir des détenus.

La prison Cage Squirrel est maintenant un site de musée et est ouverte aux visiteurs.

8. Pont du sentier des grands tréteaux, Madrid

Pont du sentier des hautes chevalets, Madrid

Source: cnetten / shutterstock

Pont du sentier des hautes chevalets, Madrid

Les archives indiquent que le pont High Trestle Trail est peut-être l’un des plus longs du genre au monde, mais la nuit venue, il semble bien qu’il pourrait être l’un des plus beaux!

Avec un kilomètre de long et 130 mètres de haut, le pont High Trestle Trail passe au-dessus de cinq villes de l’Iowa, créant une traversée pittoresque au-dessus de la rivière Des Moines. Construit à l'origine pour transporter des cargaisons destinées au Union Pacific Railroad, un effort conjoint de dons, de soutien de la communauté et de subventions a permis de transformer ce passage banal en un lieu à voir pour les cavaliers, les motards et les randonneurs.

Le pont est entouré d'une installation artistique composée de tuyaux d'acier bruts décorés de lumières vives dans un style en spirale. Ode à l’histoire minière de l’état, les spirales sont conçues pour évoquer le sentiment de pénétrer dans un puits de mine.

Les lumières s'allument tous les soirs au crépuscule et restent jusqu'au soir.

9. Matchstick Marvels Museum, Gladbrook

Matchstick Marvels Museum, Gladbrook

Le Matchstick Marvels Museum de Gladbrook, dans l'Iowa, est indéniablement l'un des plus beaux exemples d'œuvres d'art exemplaires et de dévouement sans faille. Toute la collection du musée est accréditée par Patrick Acton, un résident de Gladbrook, qui consacre chaque minute de son temps à créer à lui seul les génies de l’artisanat depuis 40 ans.

Jusqu'à présent, Acton a réussi à assembler plus de 6,5 millions d'allumettes en bois ordinaires de deux pouces afin de créer 70 répliques brillamment détaillées de plusieurs bâtiments et sculptures emblématiques. Certaines de ses œuvres les plus célèbres sont le cuirassé USS Iowa de 13 pieds de long, le Minas Tirith de six pieds de hauteur du Seigneur des Anneaux et le Capitole des États-Unis de 12 pieds de hauteur.

Parmi les autres pièces célèbres figurent le château de Poudlard, le Faucon Millénaire et la navette spatiale Challenger.

La plupart des répliques exposées ont été complétées par les dessins de l’artiste et les plans de la maquette, les outils utilisés pour la construction et un court documentaire sur le processus de construction.

Le travail créatif d’Acton a été présenté dans Believe It or Not de Ripley (émission télévisée), AAA Travel (magazine) et The Iowan (magazine).

10. Cimetière de l'Ange noir d'Oakland, Iowa City

L'Ange noir d'Oakland Cemetery, Iowa City

Source: IN Dancing Light / Shutterstock

L'Ange noir d'Oakland Cemetery, Iowa City

Fabriquée en 1912 par l’artiste Mario Kobel, cette statue d’ange ailée de huit mètres et demi de hauteur veille sur les tombes de Theresa et Nicholas Feldevert, ainsi qu’Edward Dolezal, fils de Theresa, son premier mariage. Bien que faite de bronze, la statue est devenue de plus en plus sombre depuis. À présent, cela ressemble à une énorme figurine triste de couleur vert noirâtre avec une atmosphère étrange.

Bien qu’il ne s’agisse techniquement que d’un bronze oxydant, la couleur noirâtre de la statue et son emplacement dans le cimetière de Iowa City ont attiré plusieurs chasseurs de fantômes et légendes urbaines. Parmi eux se trouve la croyance populaire que si vous avez touché ou embrassé la statue, vous serez frappé mort (sauf si vous êtes vierge!).

Fantômes ou non, le vandalisme croissant autour de l'édifice a amené le cimetière à surveiller de près les visiteurs autour de L'Ange noir.

11. Villisca Ax Murder House, Villisca

Villisca Ax Murder House, Villisca

Entre le soir du 9 juin 1912 et le matin du 10 juin 1912, Josiah B. et Sarah, accompagnés de leurs quatre enfants et de leurs deux invités (également des enfants), ont été frappés à blanc avec une hache laissée par le meurtrier.

Un voisin inquiet a appelé le frère de Josiah lorsque la famille n’a pas ouvert la porte. Une enquête de la police locale a révélé que le meurtre avait eu lieu entre minuit et tôt le matin. Deux mégots de cigarette ont été trouvés dans le grenier, ce qui indique que le ou les meurtriers ont attendu dans la maison que la famille Moore revienne de l'église.

En raison de preuves insuffisantes et du manque de technologie médicale et médico-légale, le meurtre n'a toujours pas été résolu. Mais, vous êtes invités à essayer vos compétences de détective à la maison.

Le nouveau propriétaire vous laisse y rester une nuit si vous avez 400 $ à dépenser!

12. Albert le taureau, Audubon

Albert le taureau, Audubon

Source: Suzanne Tucker / shutterstock

Albert le taureau, Audubon

Observant les rues d'Audubon depuis 1964, Albert le Taureau, avec ses 28 pieds de hauteur, est considéré comme le plus grand taureau du monde.

Bien que l'observation de statues de taureaux à travers l'Amérique soit assez courante, en particulier autour des restaurants et des steakhouses, Albert est cependant le plus grand de tous. La statue, principalement faite de béton, pèse 45 tonnes, a un écart de 15 pieds entre ses cornes et d’énormes gonades en béton.

Un kiosque situé sur le parking où se tient Albert vous permet de le regarder à travers un plexiglas et un bouton-poussoir permet à Albert de tout raconter sur lui-même. Il a été construit comme une réplique d'un taureau Hereford (originaire de Herefordshire, Angleterre). , seulement neuf fois plus grand qu’un vrai, et est authentique de la tête jusqu’à son ongle. Il précise en outre qu'environ 20 000 personnes lui rendent visite chaque année.

Depuis toujours, les gens prétendent qu'il a les yeux bleu clair, mais les habitants se plaignent du contraire. Ainsi, en octobre 2017, les yeux d'Albert ont été peints en brun.

13. Grange gothique américaine, Mount Vernon

Grange gothique américaine, Mount Vernon

La source: cwwycoff1 / Flickr

Grange gothique américaine, Mount Vernon

Le «gothique américain» n’est pas seulement une peinture classique du XXe siècle qui a rendu l’artiste Grant Wood célèbre dans le monde entier; c’est également l’une des œuvres les plus parodiées de l’histoire américaine moderne (un peu comme la Mona Lisa de Léonard de Vinci).

Alors que la peinture originale repose à l’Art Institute of Chicago, une grange cachée située au large de la route 30 à Mount Vernon, l’Iowa a été entièrement recouverte d’une reproduction colorée et grandeur nature du chef-d’œuvre de Wood.

Un côté de la grange représente un bison en train de paître dans une prairie, l’autre côté présente un paysage qui a peut-être inspiré Wood pour qu’il habille ses personnages en fermier.

Toute la façade de la grange a été peinte pour recréer la magie du gothique américain. Cependant, elle n’a pas été peinte par le propriétaire de la grange. En fait, le propriétaire foncier a demandé à Mark Benesh en 2008 de créer cette parodie au volant de la célèbre œuvre d'art.

14. Cimetière Huston, West Des Moines

Cimetière de Huston, West Des Moines

Surnommé le «cimetière au milieu de la route», le cimetière de Huston doit son nom à James B. Huston, qui, avec sa famille, a été l'un des premiers colons du comté de Dallas. Huston est également considéré comme le premier avocat du comté.

Le petit cimetière est situé dans un rond-point à l'intersection de 88th Street et Mills Civic et abrite un total de dix-neuf tombes. James B. Huston, son épouse Nancy Hill Huston, six enfants et d'autres membres de la famille comptent parmi les défunts enterrés dans le cimetière. Selon le site Web de la ville, les deux premières pierres tombales appartenaient à deux esclaves portant le nom de famille Harper.

La plus ancienne pierre tombale remonterait à 1847, alors que celle de Huston fut la dernière à avoir été érigée en 1889.

La maison voisine de la famille Huston servait de gare de diligence, de bureau de poste, de taverne et même de station de métro.

15. Snake Alley, Burlington

Allée des serpents, Burlington

La source: channone / Flickr

Allée des serpents, Burlington

Ripley’s Believe It or Not a qualifié cette partie de rue de Burlington, dans l’Iowa, de «rue la plus sinueuse du monde».

Inspirée par l’altitude abrupte de Heritage Hill, la construction de Snake Alley a commencé en 1894 pour servir de tronçon de la route reliant le quartier des affaires du centre-ville à la zone commerçante de North Sixth Street. Les architectes allemands, Charles Starker, William Steyh et George Kriechbaum, ont achevé le projet collectivement en 1898.

Avec une longueur de 275 pieds et cinq demi-courbes et deux virages, la rue calcaire était censée offrir une meilleure assise aux chevaux lors de leur descente.

Bien que la rue Lombard Street de San Francisco batte le Snake Alley de plusieurs tours, les virages de ce dernier sont plus tranchants et totalisent 1100 degrés de virage d’un bout à l’autre, par opposition à 1000 degrés de la rue Lombard.

Chaque année, la rue sinueuse accueille le Snake Alley Criterium (course annuelle de vélo en montée) et la Snake Alley Art Fair.

16. Site du premier vol de train dans l'ouest, Adair

Site du premier vol de train à l'ouest, Adair

Le soir du 21 juillet 1873, Jesse James, le célèbre hors-la-loi et brigand américain, ainsi que sa bande connue sous le nom de James-Younger Gang, organisèrent ce qui est jusqu'à présent connu sous le nom de «premier vol qualifié de train dans l'Ouest».

Le gang James-Younger avait appris que le train emporterait une valeur de 100 000 dollars en or à cette date. Cependant, des modifications intervenues au dernier moment avaient eu pour effet de pousser la cargaison dans un train plus tard. Le gang ne pouvait récolter que 2 000 dollars de butin. En colère, Jesse James et sa bande ont commencé à piller les passagers de leurs effets personnels et ont collecté 1 000 dollars supplémentaires.

John Rafferty, l'ingénieur à bord, était la seule personne tuée lors du vol, qui est mort lorsque le train a tourné sur le côté lorsque Rafferty a tenté d'inverser le moteur.

La roue, offerte par le chemin de fer de Rock Island en 1954, commémore le lieu du vol qualifié et le point tournant de l’histoire du vol américain.

17. La plus grande boule de pop-corn au monde, ville sacrée

La plus grande boule de pop-corn au monde, Sac City

Sac City, dans l’Iowa, n’a pas grand-chose à offrir en matière de divertissement, mais c’est la PLUS GRANDE boule de pop-corn au monde!

La ville a installé sa première boule de maïs soufflé en 1995, pesant 2 225 livres. Cependant, les scouts de l'Iowa l'ont rapidement emporté et en ont produit un qui pesait 2377 livres. Bien que Sac City ait perdu un peu sa «renommée», la ville n’était pas prête à céder. Alors, ils ont fait sauter la vieille balle avec sept bâtons de dynamite et ont commencé à faire rouler une nouvelle balle de pop-corn.

La version 2.0 de la boule de pop-corn qui se trouvait à l'intérieur de la grange de Main Street, Sac City pesait 3 100 livres. L’histoire ne se termine pas ici.

Un autre coup dur porté à la fierté de l’Iowa a été la création de 3 423 livres sterling à Lake Forest, dans l’Illinois. Agitée et déterminée, la ville a finalement lancé en février 2009 une boule de maïs soufflé de 5 060 livres qui, selon eux, restera au sommet très longtemps.

Mais ils ont été à nouveau surpassés en 2013, cette fois par Indiana State Fair, qui a lancé un défi à Sac City avec son ballon de 6 500 livres et 8 pieds de diamètre.

Depuis 2016, Sac City a retrouvé son titre en produisant une boule de maïs soufflé de 10 000 livres, de 12 pieds de diamètre, qui reste dans la rue principale dans une grange personnalisée.

18. plus grande poêle à frire de l’Iowa, Brandon

La plus grande poêle à frire de l’Iowa, Brandon

Créée en 2004 par un groupe de locaux motivés, la Frying Pan était destinée à promouvoir le «Cowboy Breakfast» de Brandon, qui a lieu chaque année le troisième dimanche de septembre. La casserole indique les plaques chauffantes en fonte utilisées dans la préparation du «petit-déjeuner».

Bien que construite avec la motivation d'être la plus grande poêle à frire au monde (qui se trouve d'ailleurs à Washington), la ville s'est rendu compte qu'elle était confrontée à une concurrence féroce et a donc décidé avec joie d'être la plus grande du genre Iowa.

Comme l'indique la signalisation autour de la poêle, la construction de la poêle à frire de 1 020 livres a nécessité 41 heures de dur labeur collectif. Située dans l'enceinte du centre communautaire de la région de Brandon, la poêle pourrait faire frire 44 douzaines d'œufs ou 176 livres de côtelettes de porc à un moment donné!

Affamé beaucoup?

19. Tour de tir Dubuque, Dubuque

Dubuque Shot Tower, Dubuque

Source: Nicola Patterson / shutterstock

Dubuque Shot Tower, Dubuque

La Dubuque Shot Tower a été construite en 1856 dans l'intention de fabriquer des balles de plomb parfaitement sphériques destinées à être utilisées par l'armée dans le domaine des armes. La tour de tir aurait été capable de produire huit tonnes de balles de plomb par jour!

À 120 pieds de haut, la moitié supérieure de la tour est faite de briques rouges tandis que le bas a été construit en pierre Dolena Dolomite.

À partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle et jusqu’aux années 1960, les tours de tir constituaient la principale méthode de fabrication des munitions. Les billes de plomb produites ici pourraient être utilisées pour les projectiles dans les fusils de chasse, ainsi que pour les ballasts et le blindage contre les radiations.

Cependant, la grande panique de 1857 a entraîné une période extrêmement difficile de difficultés économiques pour la tour. Après cela, la tour changea plusieurs mains et, ironiquement, elle fut partiellement endommagée par une série de coups de feu en 1911.

La tour a été restaurée en 1976 et est maintenant inscrite au registre national des lieux historiques.

20. Grant Wood Murals, Ames

Grant Wood Murals, Ames

Bien que le «gothique américain» soit certainement l’une des œuvres les plus célèbres de l’artiste Grant Wood, ce n’est pas tout. En fait, contrairement à la plupart des autres œuvres d'art remarquables exposées dans des galeries d'art ou des musées somptueux, certaines des plus grandes illustrations de Wood se trouvent sur les murs de la bibliothèque des parcs.

Wood a suivi un style de peinture typiquement régionaliste qui a été observé à plusieurs reprises dans ses œuvres. Plusieurs murs de l’ancienne section de la bibliothèque, située à l’Université d’État de l’Iowa, représentent des arts agricoles tels que les cultures, les prairies et l’élevage.

Le travail de création a été commandé par l’Université des travaux publics et a été achevé par Wood et un groupe de peintres locaux de Iowan, choisis à la main par l’artiste.

21. Hawkeye Point, Sibley

Hawkeye Point, Sibley

Bien que l’on pense qu’une grande partie des terres de l’État sont plates, l’Iowa a sa part de hautes terres et Hawkeye Point, à 1 670 pieds au-dessus du niveau de la mer, est le point naturel le plus élevé de l’État de Hawkeye.

Le terrain qui compose le marqueur a déjà appartenu à la famille Sterler, où ils ont travaillé pendant plusieurs années. À l'origine, les balises se trouvaient au bout d'un creux. Cependant, à la mort de Merrill Sterler en 2004, une grande partie des terres avait été donnée à Osceola County pour être utilisée comme parc d'État.

Depuis lors, le comté d’Osceola, en collaboration avec le comité de Hawkeye Point, a pris plusieurs mesures pour embellir la zone autour du marqueur et a construit un kiosque d’information qui offre des informations précieuses sur l’histoire de la famille Sterler et sur le comté. En outre, une collection de 50 plaques d'immatriculation de 50 États américains différents qui ont été envoyées à la famille est exposée.

Actuellement, un mât de drapeau, un espace de bureau, une table de pique-nique et plusieurs marqueurs de granit se trouvent autour du marqueur.

22. Quelle joie, quelle joie

Quelle joie, quelle joie

La source: k_hargrav / Flickr

Quelle joie, quelle joie

Une grande plaque portant l'inscription «Welcome to What Cheer» vous souhaite la bienvenue lorsque vous entrez dans la ville partiellement abandonnée de What Cheer, dans l'Iowa. Jadis une ville florissante d’agriculture et de charbon, avec une population de 5 000 habitants, la ville compte à peine plus de 600 habitants à présent.

Bien qu'il n'y ait pas d'attractions touristiques importantes dans la ville, à l'exception du musée à deux étages, de l'opéra maçonnique et du marché aux puces What Cheer, l'étymologie derrière What Cheer est d'une grande absurdité et d'un grand intérêt.

Fondée en 1865 par Peter Britton, la petite ville devait s’appeler Petersburg, mais la Poste n’était pas satisfaite de l’idée, lui suggérant de choisir un autre nom. Enfin, Joseph Andrews, un commerçant de la ville, a suggéré que la ville s'appelle «What Cheer!

Plusieurs spéculations de différentes sortes ont été faites sur la raison pour laquelle Andrews a choisi le nom spécifique. Cependant, l'une des plus logiques est qu'il tire son nom du dicton «Quelle joie, Netop!» Qui, dans sa ville natale de Providence (RI) se traduit par "quelle joie, mon ami!"

Dans une ville en déclin, la source et le mystère qui se cache derrière son nom sont les seuls points qui le gardent sur la carte de l’Iowa, à tel point que le greffier reçoit généralement plusieurs lettres du monde entier lui demandant ce que signifie le nom de la ville.

23. Musée américano-norvégien de Vesterheim, Decorah

Vesterheim Musée américano-norvégien, Decorah

Source: David Harmantas / shutterstock

Vesterheim Musée américano-norvégien, Decorah

Dédié à l'immigration norvégienne en Amérique et au vécu des colons norvégiens dans le Midwest américain, le Vesterheim Norwegian American Museum est considéré comme le musée le plus complet du pays consacré à un groupe ethnique spécifique.

Le musée national et centre du patrimoine possède une compilation de plus de 24 000 objets de collection, dont certains échantillons d'outils et de machines utilisés à une époque précoce dans l'agriculture, les arts populaires, la sculpture sur bois, la fabrication de couteaux et l'exploitation forestière.

Le musée comprend douze bâtiments historiques, une bibliothèque et des archives, ainsi qu'une école d'art populaire. Le musée présenterait la collection la plus exclusive d'artefacts américano-norvégiens que l'on puisse trouver dans le monde.

Fondé en 1877 en tant que musée historique américano-norvégien, le centre du patrimoine accueille le festival nordique, une célébration de 3 à 4 jours consacrée à la culture scandinave.

24. Musée Bily Clocks, Spillville

Musée des horloges de Bily, Spillville

Vers la fin du 19e siècle, deux frères, Frank et Joseph Bily, vivaient et cultivaient dans la ville tchèque par excellence de Spillville, dans l'Iowa. Tous deux étaient extrêmement bien équipés dans l'agriculture et la menuiserie. Alors que l'agriculture était lente pendant les hivers, les frères passaient leur temps à construire des horloges en bois.

À partir de 1913, les frères Bily ont commencé à créer des horloges en bois détaillées et à la mode uniquement comme passe-temps. Peu savaient-ils que tant de décennies plus tard, la ville continuerait de célébrer le savoir-faire exemplaire du duo.

Les frères ont fabriqué environ 20 garde-temps au cours de leur vie, dont certains parmi les plus remarquables sont les Apôtres, qui, avec ses 9 pieds 10 pouces de hauteur, est la plus grande horloge qu'ils aient jamais créée, et l'American Pioneer History, indéniablement considérée meilleur travail des frères. Ce dernier a pris quatre ans et a été recherché par Henry Ford pour un million de dollars, mais les frères Bily ont refusé de vendre leurs œuvres.

En 1946, le frère fit don de la collection à la ville de Spillville dans des conditions strictes: aucune pièce ne devait jamais être vendue.

25. Cité védique de Maharishi, Cité védique de Maharishi

Ville védique de Maharishi, Ville védique de Maharishi

Maharishi Vedic City, la ville la plus récente de l'Iowa, a été fondée en 2001 et repose sur les anciens principes hindous du Veda (connaissance), la loi de la nature et la promotion de l'équilibre et de l'harmonie. La ville entière est basée sur le thème de la méditation transcendantale (TM).

La fin du Maharishi Mahesh Yogi est considéré comme l'un des sages les plus vénérés de la méditation et de l'harmonie dans le monde. En fait, il était le chef du mouvement international de méditation transcendantale qui a débuté dans les années 1950 en Inde et qui comprenait des organisations et des programmes faisant la promotion de la technique et des avantages de la pratique de la MT.

Fairfield, dans l'Iowa, abrite l'Université internationale de Maharishi, une université américaine à but non lucratif basée sur un «système d'éducation basé sur la conscience», fondée en 1973 par Maharishi Mahesh Yogi.

La ville est conçue pour promouvoir le bonheur, la prospérité et un mode de vie sain.

David Lynch, acteur et réalisateur américain distingué, est un visiteur assidu et un important promoteur de TM et de ses avantages.

26. Stone City, Anamosa

Stone City, Anamosa

Il était une fois, au 19e siècle, une riche source de calcaire de dolomite a été exhumée dans l'est de l'Iowa. La nouvelle se répandit rapidement et de multiples carrières ont vu le jour à Anamosa, dans l'Iowa. L’activité carrières s’est avérée si fructueuse que la ville s’est construite une magnifique ville de pierre et l’a baptisée «ville de pierre».

En 1880, il y avait 500 habitants dans la nouvelle ville et les carrières environnantes entreprenaient d'importants travaux de construction autour de la ville. Le Columbia Hall, un hôtel de 54 chambres doté d'une taverne, d'un opéra et d'une banque, construit en 1883, était l'un des plus beaux exemples des travaux réalisés.

Cependant, en 1905, Portland Cement installa une usine à Waterloo et entraîna un déclin massif de l’activité de calcaire d’Anamosa. Plusieurs entreprises ont fermé et des domaines ont été vendus.

En 1932, un groupe d'artistes, dont Grant Wood, avait établi une colonie à Stone City, en faisant ainsi un succès créatif mais un échec commercial.

Bien que de nombreux bâtiments aient été détruits dans un incendie et rouillés avec le temps, on en trouve encore quelques-uns éparpillés dans la ville.

27. Le musée Hobo, Britt

Le musée Hobo, Britt

Un «clochard», par opposition à un «clochard» qui travaille seulement de force ou un «clochard» qui ne travaille pas du tout, est un travailleur migrant qui se déplace d'un endroit à un autre tout en travaillant, comme les hippies des temps modernes. ou des voyageurs en "vacances de travail".

La fondation Hobo a été créée au milieu des années 1970 par trois rois hobo résolus à préserver l'histoire et la culture du hobo américain. As a result, Britt became the center for the National Hobo Convention, an annual celebration that has been in operation since 1990.

The Hobo Museum, formerly the Britt movie theatre, started with one box of Hobo artifacts and a substantial amount of money donated by an anonymous Hobo. Soon, the money was used to establish the museum, and Hobo kings and queens from all around the world gladly donated some of their prized possessions for the exhibition.

Owned and managed by the Britt Hobo Days Association, the museum houses a diverse collection of memorabilia, photographs, collections from celebrated Hobos such as Frisco Jack, Steam Train Maury, and the Connecticut Slim, and several interesting paintings.

28. National Farm Toy Museum, Dyersville

National Farm Toy Museum, Dyersville

Source: Lost_in_the_Midwest / shutterstock

National Farm Toy Museum, Dyersville

You would think that the most appropriate place to study the history and science of agriculture will be on an ancient farm or at an agricultural plant, but, you will be wrong!

The National Farm Toy Museum, established in 1986 in the city of Dyersville, Iowa was created with an intention to serve as a host to the annual National Farm Toy Show in the state. However, with three major farm toy companies headquartered in the city, the museum soon became the most suitable platform to showcase the city’s illustrious industry.

Reportedly, the first ever farm toy around the area was built in Dubuque by Fred Ertl, Sr., who started making toy replicas of farm machines and tools as a way to feed his family after being laid off from his job. This led to the establishment of Ertl Company in 1945. His first creation, a toy replica of a horse-drawn sickle mower is on display at the museum.

The Toy Museum’s collection includes a huge variety of farm toys gathered from every corner of the world. Some of the items on exhibit date back to the 1800s.

29. World Food Prize Hall of Laureates, Des Moines

World Food Prize Hall of Laureates, Des Moines

Source: David S Mohn / shutterstock

World Food Prize Hall Of Laureates, Des Moines

Des Moines, Iowa is considered as the self-proclaimed center for fights against hunger. So, it isn’t surprising to know that the World Food Prize Hall of Laureates is located in the city. However, what is surprising and even extremely ironic is the fact that the establishment that commemorates the pioneers who have made contributions towards improving the hunger situation in the world DOESN’T HAVE A CAFETERIA!

Dr. Norman Borlaug invented the World Food Prize in 1987, and, against the approval of the Nobel prize committee, every year, the recognition is bestowed upon those significant researchers and scientists who have made extensive efforts to reduce world hunger. Categories included in the award include hybrid crops, incest control systems, and innovative methods of farming in arid soil, etc.

Each of the distinguished winners has been venerated with a portrait and a plaque at the Hall of Laureates. The various rooms at the exhibit display an elaborate presentation on the struggle of world hunger.

Additionally, a giant mural depicts the city’s history from the stone age to the 20th century.

30. Elwood, The World’s Tallest Concrete Gnome, Ames

Elwood, The World’s Tallest Concrete Gnome, Ames

Located on the grounds of Iowa State University in the vicinity of Reiman Gardens stands Elmwood, a giant concrete gnome which is regarded as the tallest of its kind in the world.

Reiman Gardens is one of the largest public gardens in the state and houses several striking attractions, making it perfect for a nice family picnic. Covering an expanse of 14-acres, the garden is home to many indoor and outdoor gardens, an indoor conservatory, five supporting greenhouses, and a 2,500-square-foot indoor butterfly habitat.

Owned by the University, the garden has received several rewards and recognition for its brilliant work in preserving nature and incorporating sustainable gardening practices.

Despite so many picturesque sites, the 15-foot-tall concrete Gnome is its primary attraction. Reportedly, it is only two-feet shorter than the world’s tallest fiberglass gnome which is erected somewhere in Poland.